avril 16, 2020 4 translation missing: fr.blogs.article.read_time

Les bijoux Égyptiens sont nés il y a plusieurs milliers d’années. Ils étaient conçus avec des os, de la peau d'animaux et des coquillages. Peu de temps après le départ des colons en Afrique, l'Egypte est devenue une civilisation en pleine effervescence sur l'histoire ancienne. Elle n'a d'ailleurs pas cessée d'évoluer technologiquement parlant et a gagné énormément de pouvoir en découvrant les pierres et les métaux précieux. Les bijoux Égyptiens ont d'ailleurs rencontrés un succès énorme puisqu'ils étaient un symbole de puissance et de luxe aux yeux des nobles et des Rois. L'apogée de la bijouterie Égyptienne a eu lieu lorsque l'or a été découvert. L'or doré a permis à l'Egypte de créer une quantité de bijoux énormes et de plus en plus travaillés comme des bracelets, des bagues, des pendentifs, des boucles d'oreilles, des sautoirs.

Durant l'Antiquité, les Égyptiennes accordaient une importance énorme à la parure des personnes et les bijoux, unisexes étaient portés aussi bien par les hommes que par les femmes et ce peu importe leurs classes sociales. Les Dieux étaient d'ailleurs extrêmement représentés et occupaient une place importante dans la culture joaillière de l'époque. 

Colliers Égyptiens collection

1)Statut social et joaillerie

Dans l'Egypte pré-dynastique, les pendentifs Égyptiens en or étaient vu comme une représentation du statut social de la personne qui les portait, ils étaient vu comme un véritable symbole de pouvoir et étaient destinés principalement aux riches familles de nobles et de Rois.

Mais il y avait également d'autres matériaux comme le lapis-lazuli qui était une pierre semi-précieuse couramment utilisé par le scarabée Égyptien. ils étaient très recherchés dans le monde antique, notamment en Turquie, en Grèce et en Perse ancienne.

 En Egypte, les nobles avaient une préférence pour les colliers, les ceintures, les amulettes et les perles. Souvent ces pièces représentaient des animaux comme les tigres ou les scarabées. Souvent, les plumes des oiseaux étaient représentés avec du verre colorés, un matériaux extrêmement cher pour l'époque en raison de sa rareté. La tradition obligeait les nobles à porter leurs bijoux, bien que coûteux, jusqu'à la mort. C'est d'ailleurs comme ça que les archéologues ont pu retrouver autant de pièces très bien conservées.

Boite à bijoux ancienne Egypte Antique

2)Matériaux et métaux

Le cuivre et l'or étaient les deux matériaux principalement utilisés pour la création de bijoux en Egypte. La noblesse optait souvent pour l'or alors que le reste du peuple était souvent ornée de cuivre. L'or, comme le cuivre était deux ressources que nous pouvions trouver abondamment dans le désert de Nubie.

Les bijoux Égyptiens les plus rares et les plus précieux étaient ornés de pierres précieuses et semi-précieuses. Il y avait cinq types de pierre particulièrement prisés: le lapis-lazuli, l'obsidienne, le grenat, le cristal de roche et la cornaline. La faïence était aussi un matériaux particulièrement prisé des Égyptiens, elle permettait d'imiter les pierres naturellement chères.

3)Les différentes sortes de bijoux

L'Egypte a mis au point plusieurs dizaines de bijoux, mais malgré ça, certains sont restés comme étant des figures emblématiques et historiques comme par exemple le collier à large collier, qui était constitué de plusieurs rangés de perles et reconstituait une forme animal ou florale. Le collier était suspendu de la poitrine à la clavicule et était souvent doublé d'une amulette de protection. Les amulettes de protection ont été portés indépendamment au début puis ont finis par être fusionnées avec les bijoux Égyptiens. Elles avaient un rôle protecteur pour celui qui les portait. Elles avaient des formes plus ou moins variées mais représentaient souvent des animaux et des Dieux. Elles étaient également des objets commémoratifs puisqu'elles étaient habituellement utilisées pour les morts.

Les Égyptiens avaient la particularité de particulièrement bien conserver leurs morts, c'est d'ailleurs grâce à ça que les archéologies ont pu en apprendre autant sur cette culture. Que ce soit au niveau de la joaillerie mais également des vêtements et des objets du quotidien. Ils avaient énormément de bijoux en forme de cœur, de scarabée etc... ils étaient principalement composée en pierre, en os, en argile et en coquillages. Ils utilisaient également des plastrons de buste appelés aussi plastrons pectoraux sertis par des rubis, des pierres fines, de l'or rose, des diamants, des saphirs, de nacre, mais aussi d'or massif et de cristaux. 

Les scarabées avaient la particularité d'être des amulettes funéraires courantes. Ils étaient souvent en forme de cœur puisqu'ils étaient placés sur le cœur du défunt avant son enterrement. Les Égyptiens pensaient qu'il éviterait la séparation entre le cœur et le corps une fois dans l'au-delà. Les Égyptiens utilisaient également des bracelets de poignet manchettes en maille souvent conçus en bronze, en argent massif, en métal doré, en plaqué or jaune, en acier inoxydable et autres alliages.

Les colliers de perles étaient également des éléments importants dans la culture Égyptienne et n'étaient pas de simples accessoires de mode. Ils comportaient souvent quelques amulettes ou breloques et étaient fabriqués à partir de minéraux, d'argile et de verre. Ils étaient issus de conception artisanale et étaient fait main. Ils étaient souvent portés en ras de cou et étaient ornés de différents symboles forts et puissant dans la mythologie Égyptienne tels que Ramsès, Pharaon, un Cobra, un Faucon, Cléopâtre, des serpents etc...

Collier en perle Egypte

4) Conclusion: Spiritualité et bijoux

Les bijoux faisaient parti intégrante de la culture Égyptienne, c'est pourquoi nous en parlons encore plusieurs milliers d'années après. Ils étaient utilisés à  des fins de protection contre les esprits, mais également à des finis surnaturelles et divines. Les bijoux artisanaux étaient nécessaire à cette époque en raison de leurs propriétés capable d'offrir la vie éternelle. Ils étaient également un moyen de rendre la pareille à leur Déesse ou aux Reines d'Egypte avec des montures parfois hors normes avec des pierres naturelles et d'autres pendentifs plus fantaisistes.